Santé & recherche communautaire

Santé & recherche
communautaire

La stigmatisation et la discrimination envers les populations clés crée un éloignement des parcours de prévention et de soins et, donc, une faible prise en charge de la santé globale. Ces enjeux de santé spécifiques indiquent clairement le besoin de proposer une offre de santé et un accès aux soins adaptés aux populations clés.

Les populations les plus vulnérables au VIH sont celles qui n’ont pas accès aux soins

car elles se heurtent au refus d’une partie du corps médical en raison même de leur séropositivité, leur orientation sexuelle, leurs pratiques sexuelles et leurs consommations de produits psychoactifs. La stigmatisation et la discrimination envers les populations clés crée un éloignement des parcours de prévention et de soins et, donc, une faible prise en charge de la santé globale. Ces enjeux de santé spécifiques indiquent clairement le besoin de proposer une offre de santé et un accès aux soins adaptés aux populations clés.

Nou Vi La

Centre de santé communautaire

Les populations les plus vulnérables au VIH sont celles qui n’ont pas accès aux soins. Elles se heurtent au refus de certains membres du corps médical de les traiter en raison même de leur séropositivité, leur orientation sexuelle, leurs pratiques sexuelles et leur consommation de produits psychoactifs. Ainsi, la stigmatisation et la discrimination envers les populations clés créent un éloignement des parcours de prévention et de soins et, donc, une faible prise en charge de santé. Ces enjeux de santé spécifiques indiquent clairement le besoin de proposer une offre et un accès aux soins adaptés aux populations clés.

C’est dans ce contexte que Nou Vi La entre en jeu. Ce centre situé au cœur de Port-Louis permet aux personnes vivant avec le VIH d’avoir accès aux services de santé et d’intégrer le système de soins mettant fin à la stigmatisation. Nou Vi La offre une réponse différenciée au VIH/SIDA dans un environnement propice, avec une approche axée sur l’évolution du contexte épidémiologique et une appropriation communautaire. L’équipe, qui se renouvelle actuellement, se compose d’un spécialiste psychologue-clinicien, d’un assistant social, de médecins généralistes, infirmiers, pairs éducateurs PrEP et d’accompagnateurs.

Voici les services disponibles par Nou Vi La :

Dépistage rapide du VIH, de l’hépatite C et de la syphilis, y compris des conseils avant et après le test.

Distribution gratuite de matériels de prévention.

Services d’accompagnement et de suivi : éducation thérapeutique, soutien à l’observance, identification des cas de détérioration clinique dans la communauté et orientation vers les services de soins généraux ou encore orientation vers d’autres ONG.

Visites à domicile et dans les hôpitaux.

Conseils et traitement PrEP.

Services de prévention des maladies sexuellement transmissibles, y compris l’orientation vers les services de soins traditionnels pour le traitement (par exemple, NDCCI) et le suivi par une équipe de proximité pour assurer l’adhésion au traitement.

Évaluation de la santé générale, orientation vers les prestataires de services de santé générale et suivi.

Évaluation et soutien nutritionnel (compléments et paquets alimentaires). Soutien psychologique.

Autonomisation et accompagnement des groupes de soutien par les pairs/groupes identitaires.

Conseil juridique.

Sensibilisation et prévention communautaire.

TAPAJ

Un accélérateur d’innovation sociale TAPAJ : Travail Alternatif Payé à la Journée. Ce dispositif s’adresse aux ancien.ne.s détenu.e.s et leur permet d’accéder à un travail à la journée. Le projet porté par les associations PILS et AILES à travers le projet Lasante Dabor s’inspire du modèle TAPAJ initié par l’association canadienne Spectre de Rue. TAPAJ offre aux ancien.ne.s détenu.e.s une plateforme pour participer de manière significative à la société à travers un travail rémunéré. Elles reçoivent en ce faisant des soins de santé adéquats, ce qui les maintient dans un continuum de soins. Elles peuvent également profiter des outils de prévention et d’hygiène.

Consulter notre présentation du projet Vous êtes une association, une entreprise, une PME et vous souhaitez collaborer avec TAPAJ, contactez nous par email sur [email protected]

Recherche communautaire

Dans le cadre de son plan stratégique actuel, PILS s’est orientée vers la recherche communautaire dans le but de produire des données scientifiques probantes pour alimenter le plaidoyer et peaufiner les programmes de santé communautaire actuels. La recherche se fait pour et avec les communautés concernées dans le but d’améliorer nos services et programmes existants et d’offrir une réponse adaptée aux problématiques de la lutte contre le VIH, les hépatites virales et les IST à Maurice. La recherche se positionne comme un outil pour alimenter la levée de fonds et la réflexion stratégique de la lutte.

Le rôle de l’acteur communautaire est essentiel dans ce processus. Le terrain est la source d’identification des problématiques et hypothèses. La recherche communautaire apporte une balance entre la rigueur scientifique et l’aspect humain et communautaire. Elle s’aligne sur les besoins du terrain pour des services innovants ainsi que pour le plaidoyer.

People Living with HIV Stigma Index

Le stigma Index est un outil international développé par le Global Network of People Living with HIV, l’International Community of Women, l’International Planned Parenthood Federation et l’ONUSIDA pour quantifier les formes de stigmatisations et discriminations liées au VIH et leur étendue aux échelles locale et mondiale. Les résultats de l’indice fournissent une base factuelle pour informer les stratégies, les politiques et les programmes de réduction de la stigmatisation à Maurice. PILS, en collaboration avec d’autres ONG et le ministère de la Santé, ont mené le Stigma Index en 2017 afin d’évaluer l’évolution de cette situation.

Integrated biological and behavioral surveillance survey (IBBS) among Transgenders

C’est la première fois qu’un IBBS se concentrant uniquement sur la population Transgenre a été mené à Maurice, reconnaissant ainsi les personnes transgenres comme une population clé à part entière. L’objectif principal de cette étude est de mesurer les tendances concernant la prévalence du VIH et d’autres IST ainsi que les facteurs à risque parmi les transgenres, afin de créer des stratégies de réponses adaptées, notamment en matière de prévention, de soins et de traitements.

L’IBBS a été mené par PILS en collaboration avec la National AIDS Secretariat, le ministère de la Santé et de la qualité de la vie, ainsi que d’autres membres de la société civile.

PrEP Femme

La collection des données du projet PreP Femme a débuté en mars 2021. Actuellement en cours de finalisation, cette étude pour objectif de produire des données scientifiques nécessaires à l’orientation d’une stratégie de déploiement de la PrEP avec et pour les travailleuses du sexe, les femmes trans et les partenaires sexuelles des utilisateurs de drogues injectables. Ce projet de recherche multi-pays est mené dans trois pays (Maroc, Mali et Maurice), grâce : i) à un questionnaire quantitatif sur les connaissances, attitudes, besoins, ainsi que l’intérêt et l’intention concernant le recours à la PrEP des populations clés, ii) des entretiens qualitatifs auprès des décideurs.euses politiques, des leaders communautaires, et des professionnels.les de santé dans chaque pays, afin de connaître les freins et leviers à la mise en application de la PrEP.

EPIC

Avec son partenaire Coalition Plus, PILS participe à une étude Enquêtes Flash VIH-VHC pour évaluer l’impact de la crise sanitaire Covid-19 en milieu communautaire. Au sein de PILS, EPIC visera plus particulièrement à :

  • étudier l’impact de la crise sanitaire Covid-19 sur les personnes vivant avec le VIH ;
  • identifier les innovations ou adaptations clés des services VIH qui pourraient être étendues et maintenues après la crise sanitaire Covid-19.

Il s’agit de la première recherche communautaire multi-pays disponible en quatre langues (français, anglais, espagnol, portugais), pour laquelle chaque organisation qui participe peut (1) déterminer la ou les populations cibles sur lesquelles elle souhaite enquêter au niveau local/national en fonction de ses besoins et de ses capacités, et (2) adapter la méthode d’enquête à utiliser en fonction des populations cibles et des contraintes locales.

Actualités

Communiqué

COVID19 et VIH: Communiqué

05th Jul 2022 by PILS

Communiqué

Hépatite C : Le traitement à Maurice

05th Jul 2022 by PILS

Communiqué

SEXTRA : Ton expérience compte, exprime toi

03rd Jul 2022 by PILS

RESTEZ INFORMÉS

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Privé. Sécurisé. Sans spam.

Soutenez-nous !

La lutte contre le VIH continue ! Pour mener à bien ces objectifs, PILS a besoin de votre soutien.

Je fais un don

Grâce à votre générosité, PILS pourra mener des actions de prévention auprès des populations les plus touchées et assurer leur prise en charge à travers ses activités. Les dons sont gérés dans la plus stricte transparence.

Je deviens bénévole

Je deviens membre

Emploi et stage